logo Hauptwerk.nl text Hauptwerk Back Bätz Zeist Console Equipement Mp3-Demos
Nous travaillons toujours sur elle!






L'âge de glace


La colline qui recevra la future église.
La majeure partie de notre pays a été recouverte, pendant des millénaires, par des glaciers
qui ont fini par se retirer lentement en direction du nord-est, la mer d'Utrecht se formant
á l'arrière de moraines constituant un lourd barrage naturel retenant la fonte des glaces.

Avant 1180.

Seijst.
On trouve pour la première fois la mention de "Seijst" dans un document datant de 838.
Le 23 mars 838 le comte Rodger a offert á l'église Saint-Martin d'Utrecht différents biens
en échange d'autres provenant d'une église située dans les environs de Seijst.

L'église en bois primitive.
La colline a été clairement identifiée lorsque s'est développé le christianisme.
Une petite église en bois a été édifiée et la colline a également été utilisée comme cimetière.
On y rendait aussi la justice.

               Un exemple d'église en bois de cette époque, avec son clocher (Danemark)

12è siècle.

L'église romane
En 1180 l'église en bois a été remplacée par une église plus vaste, en pierres et de
style roman. Un clocher massif et un chœur ont ensuite été ajoutés. La construction a été
faite en tuffeau de l'Eifel, comme de nombreux édifices á cette époque.


                                             L'église romane de 1180

               Le maître-autel se trouvait dans le chœur et jusqu'á présent il n'a pas été possible
               d'identifier quel était le Saint-Patron de l'église
               qui, au cours des âges, a toujours été connue sous le nom de "Oude Kerk".

              
                                                            Coupe sur le chœur de l'église de 1180

14 et 15è siècles.

Le chœur gothique.
Dans les année 1478/79 on trouve la mention d'un autel dédié á une certaine Sainte Petronille.
L'église a été complètement remaniée aux 14 et 15e siècles:
Le chœur roman a été remplacé par un chœur gothique á triple abside.
Pour s'adapter au toit du nouveau chœur, plus élevé que le précédent, celui de la nef a
également été surélevé et une voûte (probablement en bois et lambrissée) a été ajoutée.
Les murs de la nef ont été renforcés par des contreforts, nécessités par leur surélévation.
Après la Réforme, un consistoire a été ajouté au nord-ouest de l'église.
Le maître-autel a été supprimé et on a ajouté une chaire, dans les fonts-baptismaux, le long de la faç;ade nord-ouest.

16 et 17è siècles.

Entretien de l'église.
L'examen des comptes financiers, souvent assez élevés, prouve que l'église a toujours été bien entretenue.
Les 80 années de guerre et l'occupation franç;aise ont toutefois laissé des traces importantes et bien visibles.
Ce n'est certainement pas sans raisons que le clocher a été arasé á la hauteur de 6,80 mètres au dessus du sol,
puis reconstruit dans une pierre différente du tuffeau de 1180.
L'année 1677 a été importante. Adrien de Nassau est venu á Zeist et y a reconstruit le château.
Sa présence semble avoir profondément marqué la Oude Kerk.


                                                     L'église romane avec son chœur gothique



L'intérieur.
En 1785 un nouveau pupitre en bronze est venu orner la chaire.
Pour améliorer le confort du prédicateur et donner du style á la chaire, on y a ajouté des parois latérales
et ledit pupitre de bronze.*. (*Après la reconsyruction de 1945 ces éléments ont été donnés á la  Babyloniënbroek)
Une décoration florale et un support pour un sablier ont été ajoutés á la chaire et, pour la première fois,
deux lustres circulaires sont venus éclairer l'église.
À la même époque "50 bankblakers met de nodige snuiters en dompers" (plaques nominatives) ont été fixées aux bancs,
notament ceux destinés au conseil paroissial, magistrats et autres notables.
En 1795 l'ancienne chaire dans les fonts baptismaux a été remplacée par une nouvelle, avec "des portes
latérales et des panneaux sculptés rejoignant la sablière".
La salle du consistoire devenant trop petite, on en a édifié une nouvelle derrière le chœur, en 1791.
Vers 1800 le nombre des paroissien ayant grandement augmenté, la salle du consistoire ajoutée au chœur
a été abandonnée au profit d'un édifice á l'extérieur, quitte á ré-utiliser á l'occasion l'ancienne.
En 1810 une tribune pouvant recevoir 65 sièges a été ajoutée sur le côté du clocher.


Bible (1795) de l'Oude Kerk         Coupe sur l'église en 1821 avant la démolition de 1841         Pupitre Herv.Kerk Babyl.broek

L'orgue.
C'est en 1821 que la Oude Kerk a reç;u son premier orgue, construit par le facteur J.F. Friedrichs
avec des emprunts, entre autres, á l'orgue construit en 1179 par
Joh. Baars pour l'église wallonne de Naarden.
Sa composition en 1821 était la suivante:
Hoofdwerk: Prestant 8´ , Roerfluit 8´ , Octaaf 4´ , Nachthoorn 4´ , Quint 3´ , Octaaf 2´ , Cornet disc, Dulciaan 8´
Bovenwerk: Roerfluit 8´ , Viola di Gamba 8´ , Salicionaal 4´ , Fluit 4´ , Gemshoorn 2´
Pedalier: suspendu
Accouplements et tirasse: Hoofdwerk-Bovenwerk, Pedaal-Hoofdwerk. Tremulant op het bovenwerk.
Étendue des clavier: do&1 - fa5, Étendue du pédalier Do1 - Ré3. Tempérament: égal. diapason la3=440 Hz.

1841 - 1843


                                  Avant la reconstruction de 1843 le niveau de la colline a été abaissé d'un mètre.

L'église étant en mauvais état et devenant trop petite, la construction d'une église neuve a été envisagée.
Il n'a même pas paru nécessaire de conserver l'ancien chœur et c'est une église totalement nouvelle qui a
été édifiée au pied du clocher roman.
Le clocher a reç;u un enduit de même style que celui de la nouvelle église
L'orgue a été démonté et entreposé dans l'église moravienne (une mouvance protestante de stricte observance).
Du mobilier ancien n'ont été conservés et réutilisés que les deux pupitres en bronze,
les fonts baptismaux et la table de communion.

L'architecte Kamperdijk. Kamperdijk a conç;u deux églises: la Oude Kerk de Zeist, 1843 et la St. Nicolaaskerk de Eemnes, 1845.
Les murs extérieurs de la nef et du chœur étaient enduits á l'origine, mais cet enduit a été supprimé en 1920.
Une galerie se trouve á mi hauteur des deux côté de la nef.
Le chœur et la nef sont ornés de pannaux lambrissés.

                                                                    La nouvelle église de 1843, avec ses murs enduits


                                                                                     Le plan de 1841 avec la disposition des bancs en 2010

Le nouvel orgue.
En même temps que celle de l'église, la construction d'un nouvel orgue a été décidée, dans un buffet
de même style néo-gothique. Ce parti pris artistique s'est avéré heureux.
Le nouvel orgue, construit par la facteur Bätz a été inauguré le 5 novembre 1843.
En 1909, De Koff a placé le bovenwerk(positif)  dans une boîte d'expression et remplacé le
Gemshoorn 2' par une Voix Céleste 8' et le Trombone 8' par un Fagot 16'.

En 1977, Verschueren a restauré l'instrument en lui redonnant sa composition de 1843
Composition:
 Hoofdwerk (do1-fa5)  Zwelwerk (do1-fa5)  Pedaal: (do1-ré3)   Autres contrôles:
Prestant
Praestant
Roerfluit
Octaaf
Fluit
Quint
Octaaf
Cornet
Mixtuur
Trompet
 
16'
8'
8'
4'
4'
3' (2 2/3')
2'
5 rgs (Dessus)
3 - 5 rangs
8' Bas/Des
 
Vioolprestant
Holpijp
Viola di Gamba
Salicionaal
Fluit
Quint
Gemshoorn
Dulciaan
Tremblant
 
 
8'
8'
8'
4'
4'
3' (2 2/3')
2'
8'
 
 
 
Subbas
Octaafbas
Fluitbas
Octaaf
Fagot
 
 
 
 
 
 
16'
8'
8'
4'
16'
 
 
 
 
 
 
Tirasse Pedaal - Hoofdwerk
Tirasse Pedaal - Zwelwerk
Accouplement Hoofdwerk - Zwelwerk
Appel- Hoofdwerk
Appel - Rugwerk
Appel - Pedaal
 
 
 
 
 

L'ancien orgue.
Après qu'il soit resté stocké une certain temps, le conseil paroissial a décidé de le vendre
á l'organiste de la Oude Kerk M. H. Blanken, pour la somme de 325 florins.
Celui-ci, en 1846 l'a revendu á l'église de Wolphaartsdijk pour 1240 florins.
En 1904 le buffet a été transféré dans une église du village de Boven-Hardinxveld, où il se trouve encore.

La restauration de l'église en 1962
Pour être "á la mode" l'intérieur de l'église a subi des modifications assez importantes:
Tout le mobilier, excepté la chaire et les bancs du conseil paroissial, a éte déposé et remplacé.
Le dallage a été refait en pierres naturelles et équipé d'un chauffage par le sol.
À l'occasion de ces travaux les archéologues ont pu étudier l'histoire de l'église.
L'exemple le plus marquant de leurs découvertes a été la tombe d'Adrien de Nassau.
Les pierres tombales retrouvées sous l'ancien dallage sont actuellement exposées dans les quatre entrées de l'église.
Les parois intérieures ont été peintes en blanc, afin de d'apporter un effet de clarté et d'espace.
Malgré la perte de l'ancienne et authentique atmosphère du lieu, chacun s'accorde pour dire que cette restauration est très réussie.

                                                                    La Oude Kerk après les restaurations de 1920 / 1962 / 2015

2009 - 2010

Les récentes restaurations de l'église.
La décision de redonner á l'église son aspect original et toute sa gloire perdue a été une décision heureuse et fort justifiée.
Les anciennes couleurs ont été retrouvées et de nouveaux bancs, conformes aux originaux, ont été construits.
Aux anciens lustres en laiton est venue s'ajouter un éclairage moderne du meilleur effet.
On peut dire que c'est une restauration parfaite.

                                                                    L'intérieur de la Oude Kerk en 2010, après restauration



Sources:
> Les 4 tomes de "De Oude Kerk van Zeist" par H.J. van Eekeren
> Recherches historiques menées par A.J. van Dijk



  Cette page a été traduite par Gérard Lefranc ®.
  Hauptwerk.nl est une initiative de Sygsoft Holland. KvK 24400165. Dernière modification 09-09-2018